Devenir Soi. Une bulle pour s'épanouir avec Doc Laluna

Mis à jour : 27 sept 2019



C'est décidé, après plusieurs semaines d'hésitation pendant lesquelles je me suis inventé toutes les excuses possibles et imaginables pour ne pas partir.... l'appel de mon âme et l'aide de l'univers ont été les plus forts !

Je pars à la découverte des principes de l'Ayurveda et me ressourcer pendant le stage de santé intégrative proposé par le Dr Nathalie Geetha Babouraj, diplômée de la faculté de médecine de Montpellier et d’ayurveda du Chopra Center University.

Atterissage à Cochin au Kerala le 24 janvier dernier pour participer à la "Bulle Ayurindia", transformation intérieure et révélations à la clé !


Bienvenue au Kerala


Pendant les 3 heures de minibus qui séparent l'aéroport du Kairali Ayurvedic Healing Village situé dans la campagne keralaise près de Palakkad, j'ouvre grand les yeux devant le spectacle offert par les routes indiennes: familles entassées sur des scooters, étalages de noix de coco, immenses panneaux publicitaires présentant des parures de bijoux et des sarees de princesses des mille et nuits, des tuk-tuks ornés de divinités, d'animaux ésotériques, et de visages de gurus promettant le samadhi. Un contraste saisissant avec la vie urbaine parisienne, encore amplifié par la douceur du cocon des palmiers et des plantes exotiques du centre dans lequel nous arrivons dans l'après-midi. Une langueur tropicale m'envahit dès la première heure, tout comme les couleurs vert chakra du cœur, que les Keralais ont sur la main.


Premier coup de cœur pour notre collectif de 7 femmes qui brille des mille facettes du féminin ! Une guadeloupéenne spirituelle, une admirable belge, une tendre philosophe expatriée en Grande-Bretagne, et deux parisiennes, une généreuse créatrice, et une brillante artiste composent notre groupe. Sans surprise, nos échanges sont passionnants, sincères et bienveillants. Des amitiés durables se tissent sous la canopée où chacune encourage ses nouvelles sœurs à franchir ses obstacles intérieurs avec compassion, tendresse et humour...


Une transformation sensorielle en douceur et en profondeur


Salle de cours tropicale

A l'ombre des palmiers apportant une agréable fraîcheur où nous nous retrouvons chaque jour au petit matin, Nathalie expose sans trop en dévoiler la teneur de notre semaine dans le centre. Construits autour des 7 chakras, chaque cycle de 24 heures permettra d'expérimenter un cours de hatha yoga matinal, des pranayamas, une méditation, un temps créatif et introspectif, et un massage ayurvédique donné par quatre mains expertes suivi d'un bain de vapeur, des repas frais préparés et servis avec grand soin, ainsi que des conseils médicaux adaptés aux doshas de chacune. Des cours quotidiens en mode master class ou workshops, des cercles de parole, des rituels et des pratiques spirituelles inspirés par l'Inde, les savoirs scientifiques et médicaux de Nathalie, et la sagesse des femmes cocréatrices de cette bulle viendront enrichir le tout.

Et en effet... chaque jour m'aura permis de découvrir et de pénétrer plus loin dans mes ressentis physiques, émotionnels, intellectuels, énergétiques et spirituels, pour nettoyer ce qui devait l'être et laisser émerger la nouvelle part de moi qui ne demandait qu'à éclore.


Un programme féminin, créatif et multicolore


Jeanne par Jessy ©YishaiwithLove.com

Le jour 1 est celui de la couleur rouge comme celle du premier chakra et dédié à "ancrer ses racines", à prendre soin de sa structure, à apprendre à se régénérer en conscience, par un sommeil réparateur notamment. Je note avec émerveillement que tout s'adapte très bien aux organismes des participantes. Nathalie, avec une attention constante, prend extrêmement bien soin de ses "bulleuses". Chahutées par le voyage et le décalage horaire, les premiers jours nous permettent ainsi d'observer et d'accueillir nos sensations, comme l'insomnie passagère et les brûlures intestinales causées par les premiers contacts avec les épices indiennes, et d'avoir un premier contact surprenant avec notre feu digestif, agni. Expérimenter l'ayurveda sur la terre de ses origines m'ouvre la porte vers un monde de sensorialité qui nous est éloigné dans le pays des Lumières.


J'apprends avec un plaisir enfantin à manger avec les doigts, et je passe en une semaine d'une gaucherie un peu dégoûtée à la joie de toucher silencieusement les aliments qui vont me nourrir. L'art ancestral des masseuses me ramène également mon corps, qui enduit quotidiennement de litres d'huile sésame chaude et infusé d'herbes médicinales retourne à un état de bonheur primaire. Dans nos peignoirs verts, en sortant du centre de soins, les curistes restent parfois dans un temps suspendu, le regard posé sur les briques roses anciennes et les énormes nénuphars flottant sur l'eau tranquille.

En 36 heures à peine, je comprends l'effet Bulle.


Lors du deuxième jour ayant pour thème "danser sa fluidité, suivre ses envies", je me plonge dans le monde de l'émotionnel et du ressenti. Un peu groggy après une courte nuit je prends avec délice le petit chemin rose qui descend en serpentant entre les fontaines vers le studio.

Premier cours d'ayurvéda, science datant de 5000 ans avant Jésus-Christ: j'apprends que cinq éléments constituent le monde, animé comme inanimé, et se retrouvent aussi dans les différents corps de l'être humain, physique, énergétique, mental, et expérimental. La connaissance de leurs qualités et des alliances innombrables entre eux permet de se connaître, de se comprendre, de s'accueillir et de se transformer.


Nathalie nous les présente de manière précise et interactive, chacune témoignant de ses ressentis, tout en nous précisant d'emblée que l'ayurvéda n'est qu'une grille de lecture du visible et de l'invisible nous permettant de mieux appréhender la vie et de vivre en conscience tous ses changements grands et petits, dans l'instant. Avec une sagesse et un alignement de petit bouddha, elle rappelle que tout fluctue, que rien n'est permanent.


Nourrir son âme et son corps en conscience


Après mon porridge de riz matinal accompagné de chutney à la coriandre, à la menthe et à la noix de coco, accompagné d'un litre d'infusion detox, je déjeune de lentilles germées, d'un chutney de carottes et coco, et de délicieux légumes rôtis récoltés dans le potager attenant au centre. Les récoltes sont partagées par la direction avec les villageois. Ici tous les fruits, légumes et plantes ayurvédiques utilisées dans les soins et dans la cuisine poussent localement. Les produits ayurvédiques thérapeutiques ou cosmétiques produits par la famille Kairali depuis les années 1950 sont également élaborés à plus grande échelle dans le Tamil Nadu pour être vendus à l'international. La majeure partie des soixante dix curistes que nous croisons en peignoir vert dans les allées du jardin, les hamacs ou la salle à manger, viennent du monde entier pour faire un Panchakarma ou une cure de détox profonde de 14 ou 21 jours.


Les hérons, les poules et les coqs qui se promènent librement m'accompagnent sur le chemin d'éveil de cette journée dédiée au deuxième chakra, celui des eaux, de la créativité et de la féconde fluidité féminine. Asanas, méditation et vibration orange me connectent à mes désirs, à mes envies. Si hier, j'ai pu demander à être entendue dans mes besoins en demandant un oreiller supplémentaires et des légumes vapeur, aujourd'hui, je me surprends aujourd'hui à faire un tour dans le magasin du centre pour essayer avec coquetterie des dizaines de robes en coton brodées de mille couleurs et de superbes bijoux ouvragés de perles, de rubis et de marcassite.



Je sens aussi les bienfaits produits par le massage aux herbes ayurvédiques hydratant profondément mes cellules. Je laisse poser l'huile précieuse avec sur ma chevelure toute la journée avec délice. Cette journée Botticellienne de Vénus sortie des eaux met à son aise la femme Kapha en moi. Mais comme prend soin de souligner Nathalie, aucune vérité n'est absolue ni permanente, et ces "étiquettes" permettent d'identifier des tendances actuelles pour en rééquilibrer les excès, pour comprendre un fonctionnement et ensuite s'en libérer en observant ce qui se présente, pour s'équilibrer de manière autonome.



Et puis, progressivement, du 3ème jour au 7ème jour, les heures s'intensifient, s'accélèrent et se dilatent tout à la fois. Mon intelligence sensorielle et émotionnelle se réveillent grâce à l’infusion ayurvédique, aux partages des femmes et aux enseignements reçus, ainsi qu'à l'énergie du cadre naturel qui se diffuse. Je comprends l'importance de prendre le temps de me régénérer, j'apprends à écouter ma boussole intérieure dont je retrouve l'aiguille pointant vers mon Nord, ma direction propre et unique, celle qui existe depuis que je suis née et que j'avais perdue de vue à force d'obéir aux rythmes de fonctionnement extérieurs, imposés. J'exprime mon identité par la parole, les gestes, et les actions avec de plus en plus de sincérité et d'amour.


Le troisième jour révèle ma puissance de femme qui me permet de dire "non" et de couper des liens et des situations quand il le faut, pour me purifier, me rassembler et me libérer de chaines mentales et émotionnelles, ou de vieilles peurs qui m'empêchent d'être. Par des rituels poétiques incluant les éléments de la nature, fleurs, pierres, plumes, des exercices en binôme et des partages de groupe, j'identifie mes incontournables, pour connaître mes valeurs de vie et agir en fonction d'elles pour être alignée et heureuse. Mon maître mot: cocréation ! Tout cela et bien d'autres mises en lumière encore me ramènent à mon essence. M'aimer, aimer le vivant, remercier chaque seconde. Et comme par magie arrive le quatrième jour, dédié au chakra du cœur.



Création florale by Amélie Rollé

L'harmonie déployée par cette journée me fait prendre conscience avec intensité que l'intérieur est intimement relié à l'extérieur, que tout en moi et ce que je crée en dehors de moi, est transmuté par ce centre énergétique situé dans mon corps entre Ciel et Terre. Cinquième jour. L'amour partagé entre sœurs dans nos cercles quotidiens ancre en nous la vivance du féminin sacré, et la puissance de notre cercle permet à chacune de s'épanouir comme une plante tropicale chatoyante.


L'expression de nos colères et de nos peurs permet de dissoudre et transformer les énergies bloquées et restaurer le flow: après les larmes, les idées jaillissent comme des étincelles. Des collaborations créatives se mettent en place pour le retour, des envies de créations artistiques émergent avec force, désirs de productions artistiques diverses et variées, de création de cercles locaux, de partages culinaires, d'ateliers pour enfants, de business solidaire. Traversant nos craintes et nos écueils, nous découvrons le vrai visage de notre beauté dans le miroir de celui des autres, et nous engageons chacune de notre manière sur le chemin des entrepreneures du changement pour améliorer notre propre vie, celle de nos proches, celle du monde de demain.


Création florale by Jeanne Glorian

C'est la vérité de mon identité profonde qui m’apparaît en ce cinquième jour. Dans le vide l'espace qui contient les quatre éléments, j'ai reçu la révélation de ce que je suis, SoHam, et de mon intention pour la planète bleue. Prendre soin des eaux, des émotions et de la communication.


Sixième jour et chakra de la vision intérieure. Les repères habituels s'effacent, les lieux semblent s'évanouir, les temps méditatifs prennent de l'ampleur. Les lignes chronologiques deviennent poreuses et se mettent en mouvement. Nathalie nous enseigne à partir des textes ayurvédiques et de son expérience personnelle le rapport de l'humain au Temps. Rapport aux heures, aux cycles cosmiques, aux saisons, au cycle lunaire féminin, ou encore temps de suspension du souffle entre l'inspire et l'expire. L'accent est mis sur la méditation, activité tête/cœur/corps, qui permet d'observer ce phénomène. Méditer pour entrer dans le vide intérieur, capter par intuition, perception subtile au delà de la linéarité, des trois dimensions, et du chaos mental futile. En libérant le superflu je reconnais ce qui appelle à être créé par mon entremise, je mets mes corps et mes talents au service de quelque chose qui me dépasse et me relie aux autres, au grand tout.



Septième jour, consciente d'un sentiment d'exceptionnelle plénitude, je partage avec mes sœurs tout ce que Je Suis devenue : danse, massage, expériences créatives en lien avec la nature qui nous environne, explorations parfumées les yeux fermés, écriture et poésie, rituels colorés de dégustation, alternance d'éclats de rire et de silences recueillis, c'est une journée multidimensionnelle où tout est encouragé, vécu et transmis avec cœur.


S'il est déjà l'heure de partir, de quitter le centre pour nous diriger vers l'hôpital ayurvédique de mon "Médecin Indien", puis vers l'ashram de Sadhguru, nos âmes resteront toujours un peu à Kairali, le lieu de notre renaissance de sœurcières.


Clore un cycle dans les eaux de Lune


Statue de Shiva au Isha Yoga Center by ©Lunabee

Entre Nandi, la vache sacrée, la sculpture gigantesque de Shiva, les cobras dressés tels une montée de Kundalini, et le tamarinier alourdi de tissus de prières des pèlerins, le groupe se retrouve pour l'heure des au revoir qui a déjà sonné.

Ces deux derniers jours de méditation et de retraite spirituelle dans un centre de yoga et de développement personnel indien, le Isha yoga center, situé près de Coimbatore, et au centre d'une chaîne de montagnes en croissant de lune, ont apporté une dimension métaphysique et collective à la transformation individuelle. En nous baignant dans les eaux du Chandrakund (le bassin de lune), la conscience de ma mission personnelle s'est mélangée à celle des autres femmes du groupe, de l'ashram, du monde, de mes ancêtres, et celle des femmes qui me suivront. Ancrant pour toujours en moi l'envie de faire vibrer la note de joie unique que je peux produire pour participer à la symphonie de l'univers.



Gratitude éternelle


Je remercie du fond du cœur Nathalie d'avoir tenu d'ambitieuses promesses.

Je me suis régénérée profondément pendant cette Bulle, avant de me délester de peurs anciennes et de mues ankylosantes devenues inutiles, j'ai rallumé mon étincelle, la faisant briller jusque dans le cosmos et dans la beauté partagée de la sororité. Aujourd'hui je peux incarner dans mon quotidien et mes activités professionnelles ce que je suis authentiquement venue faire sur terre avec plus d'assurance, de passion, de légitimité: conseiller les acteurs du changement sur leur communication digitale avec un petit supplément d'âme ! Et m'engager à relayer l'énergie du cœur, tâcher d'incarner par toutes mes actions l'amour et la conscience.


Nathalie sait faire danser les éléments et entrer les femmes dans la roue de la vie.

Attrapez donc la main qu'elle tend pour entrer dans ce cercle, je vous garantis que vous n'aurez plus envie d'en sortir tant il vous mettra en orbite pour vous réinventer et réaliser tous vos rêves !



Texte écrit par La Mère d'Auroville


Bizz

@deborah_lunabee


Pour plus d'info et t'inscrire à la Bulle Ayurindia 2020 : https://www.doclaluna.com/

Lunabee

COM' UN SUPPLÉMENT D'ÂME

  • Facebook - Gris Cercle
  • LinkedIn - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle

Paris, Batignolles

© 2020 Tous droits réservés