Accueillir son potentiel infini

Dernière mise à jour : 14 janv. 2020

Imaginez que vous ayez un superbe appareil photo. Vous savez, un de ceux qui ont un gros objectif manuel. Maintenant, braquez-le vers le sol et faites le point sur ce brin d'herbe, là, juste devant vos pieds. Vous y voyez perler une goutte de pluie ou peut-être passer une fourmi, ou encore un rai de lumière dorée traverser la petite pousse verte translucide. Maintenant dézoomez et regardez autour de vous, à votre hauteur. Vous avisez deux vieilles dames qui discutent sur un banc, à quelques mètres. Appréciez la malice de leur regard, la texture moelleuse de leurs petits chapeaux de laine, le mouvement involontaire d'une canne sur les graviers. Laissez-les, et relevez la tête pour considérer le ciel. Le soleil est presque couché, les premières étoiles apparaissent. Fixez la plus brillante d'entre elles et observez sa lumière vacillante, l'espace et le temps qui vous séparent mais que vous pouvez percevoir subtilement. Fermez les yeux, respirez, et revenez chez vous, dans votre cœur. Et voilà, vous venez de vous connecter à quelques possibilités d'une infinité de réalités.


De l'infiniment petit de nos cellules à l'infiniment grand de la galaxie, continuons ensemble cette exploration vers l'infini et au delà !


A l'issue de sept mois d'apprentissage et d'harmonisation de mes sept chakras, me voici arrivée à la huitième lune de l'infini, ou de "l'infinitude" comme le propose Nathalie Geetha Babouraj lors de cet avant-dernier mois de formation Devenir l'artiste de sa santé en neuf lunes.*


Chaque soir de cette lune de mai, je continue de noter sur mon mandala lunaire mes ressentis et tout ce qui me fait sentir synchrone avec la vie. C'est-à-dire lorsque ma petite vie individuelle rencontre la Vie et ses grands mouvements d'harmonie et que tout à coup les heureux hasards et les synchronicités abondent.

A la fin du mois, je dois dire que j'admire à quel point les annulations de dernière minute, mes envies soudaines, rêves récurrents, et l'écoute de mes besoins m'ont apporté en fluidité et confiance. Je remarque que la vie est pleine d'humour et de bienveillance, et que de lui accorder une pleine attention joue un rôle amplificateur.


Selene, déesse de la lune, par Emily Balivet sur Etsy

Dans son Livre des coïncidences, Deepak Chopra développe ce thème passionnant : nous nagerions dans une grande soupe énergétique et informationnelle, où la conscience humaine ferait advenir telle ou telle possibilité lorsque nous nous concentrons simplement dessus. D'un "niveau de réalité non localisée, au delà de l'espace et du temps" viendrait un "potentiel pur, l'océan infini des possibles". Des explications qui donnent parfois une sensation de vertige, mais retenons ici simplement le principe que "sans conscience agissant comme observateur et interprète, tout n'existerait que comme pur potentiel".