Escale solaire dans le troisième chakra

Mis à jour : 24 oct 2018


J'attise mon feu intérieur en poursuivant le voyage sensoriel proposé par Nathalie Geetha Babouraj dans son livre Ma Détox Ayurvédique Colorée.



Le plexus solaire est situé physiquement à environ trois doigts au dessus du nombril. Ce chakra est de couleur jaune doré comme le soleil. Il irradie ma lumière intérieure, ma singularité, la fierté que je ressens à être « moi-m’aime » (j'emprunte cette jolie expression à la bien nommée Lulumineuse). Lorsque tout va bien, je me sens confiante, motivée, reliée à ma mission de vie, et j'arrive à l’incarner pleinement dans mon quotidien, à la rendre vivante dans la matière.

Lorsque tout ne va pas bien et que la roue est grippée, j’ai de la difficulté à me décider, je suis en colère envers moi ou mon entourage, et je digère mal. En effet, c’est dans cette zone que se trouve notre système digestif, que l'on appelle en Ayurveda agni, soit un feu qui brûle et transforme les aliments que j'avale, tout comme les expériences que je vis. Il est relié au système hormonal du tube digestif, qui va des glandes salivaires à la vésicule biliaire en passant par l’estomac, le foie, le pancréas. Au niveau physique, le réservoir carbure aux glucides, et à un niveau plus subtil, avec nos expériences émotionnelles.


Comment équilibrer ce chakra ?

Rien de tel pour la joie de vivre que la douceur et le sucré ! Non ? Attention aux excès bien sûr, mais surtout selon Nathalie à la qualité des sucres : il s’agit d’oublier le sucre raffiné et de miser sur les sucres naturels, à index glycémique bas, comme les céréales complètes. Elle propose trois nouvelles recettes détox super appétissantes : le smoothie « curcuma tonic » avec notamment de la vanille du gingembre de la muscade de la cannelle et des dattes... yummy ! et le « kitchedi d’énergie » accompagné de son « chutney de pommes de terre masala ». Sur la photo vous verrez que j’ai remplacé les lentilles corail de la recette par du riz safrané, et ’était fa-bu-leux ! Un mélange de saveurs dont mon haïku gourmand ne fait pas suffisamment l’éloge, car ces associations ont vraiment ranimé mon feu digestif, qui aurait plutôt tendance à la lenteur.


Citron, riz safrané, pommes de terre, noix de cajou.

Après la poésie et la sensorialité, je me suis attelée à l’exercice suivant, celui de l’écriture introspective et pour moi éminemment efficace au niveau de l’intégration. Nathalie dit que

« C’est une réelle expérience intégrative que d’écrire ce que nous vivons dans le corps, pour que le cerveau enregistre les prises de conscience et ancre les nouvelles habitudes saines que nous construisons. L’étape indispensable à la création de réflexes sains et durables »



Je suis 100% d’accord ! J’accepte donc l’invitation, comme pour chaque passage de porte, à accoucher de mon mantra personnel. Pur ce faire, il s’agit de vérifier ce qui bloque dans ma vie sur la thématique de ce chakra. Je ne m’épancherai pas trop sur le thème de la colère et de la rumination qui me sont familiers ( !) et je vous laisserai faire votre propre scan intérieur à la lecture du livre, si vous choisissez de tenter l’expérience.


L’idée est de mettre le doigt sur ses propres manques, ses besoins, ses pensées limitantes avec ses mots pour que le projecteur de la conscience se fixe sur ses zones d’ombre. En acceptant de les voir et en les faisant siennes, on arrête déjà de les projeter sur les personnes qui nous entourent. Je vous conseille à ce sujet la lecture de La Part d’ombre du chercheur de lumière de Debbie Ford, ou bien sûr Le Pouvoir du moment présent d’Eckart Tolle. Après cette phase où l’on vient toucher sa vulnérabilité, on cherche en nous-mêmes un mantra, c’est-à-dire une « phrase vibrante » qui vient nous soutenir et nous s inspirer pour relancer le chakra du feu intérieur, de l’estime de soi, de la fierté d’être ce que Je Suis. On peut ainsi passer de « Je suis rongée par une colère qui me consume » à « Je prends plaisir à diffuser ma lumière ». Personnellement, je tâche de mettre un frein à la rumination de pensées négatives et limitantes, à dépasser le fait que je trouve que les autres font toujours mieux que moi, pour me lancer malgré tout dans les projets qui me tiennent à cœur, oser tenter, et physiquement, à aider mon foie et mon métabolisme en choisissant de manger des fruits plutôt que des Pépitos !



Carnet de Bord : comment j’ai stimulé mon 3ème Chakra à la suite de cette Journée de Passage ?


Dans mes cours de yoga, je m’applique particulièrement à faire en conscience la Posture de la Guerrière Pacifique, Virabadrasana, conseillée par Nathalie : elle me donne le sens profond d’être une Femme Debout, droite, alignée, et fière, sans fausse modestie ni présomptions.


Cette attitude m’aide par exemple à savoir dire non aux gens face auxquels je suis d’habitude conciliante mais pour de mauvaises raisons. Quand dire oui vous coûte et ne rend vraiment pas service à l’autre, c’est le moment de prendre son courage à deux et d’être dans une « colère juste », celle de la dignité de soi, et du respect de l’autre.

Toi-même tu sais ;)



Bizzz

Deborah

#madétoxayurvédiquecolorée #écriture #yoga #ayurveda #méditation #sexualité #créativité #féminitude


Source: Ma détox ayurvédique colorée, Nathalie Geetha Babouraj, livre + CD, Le Courrier du Livre, 2017.



Ressources : Debbie Ford, Lulumineuse, « L’acceptation de soi » par l'Homme Debout Franck Lopvet.

Lunabee

COM' UN SUPPLÉMENT D'ÂME

  • Facebook - Gris Cercle
  • LinkedIn - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle

Paris, Batignolles

© 2020 Tous droits réservés